La bagnole et Chtivélo

La bagnole ayant roulé
Tout l'été,
Se trouva fort dépourvue
Quand la crise fut venue :
Plus un seul petit courant
D'essence ou de carburant.
Elle alla crier besoin
Chez Chtivélo, son voisin,
Le priant de lui prêter
Un bidon pour subsister
Jusqu'à la saison nouvelle.-
"Je vous paierai, lui dit-elle,
Dès avril, foi de bagnole,
Deux cents litres de pétrole."
Chtivélo n'est pas débile :
C'est là son moindre défaut.
"Que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-il à l'automobile.
- Nuit et jour à tout venant,
Je polluais à mon aise.
- Vous polluiez, c’est balaise !
Pédalez donc, maintenant."
Jean de la F

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×